Millevaches - Millesources - Mille saveurs

Il était mille fois... Saint Marc à Loubaud, petit village creusois niché à 700m d'altitude dans un pays de montages douces, sur le Plateau de Millevaches, au cœur du Parc Naturel Régional «Millevaches en Limousin»


Créé à partir de 1989, à l'emplacement de landes à genêts, de bois de bouleaux et pins sylvestres, le Verger de Cessinas vous propose 2ha de petits fruits rouges en bordure du lac de Lavaud-Gelade, dans un environnement calme et protégé.


Les plus curieux d'entre vous peuvent également visiter l'éricaceraie, néologisme de mon invention, désignant une collection de plantes de la même famille que les myrtilles : les éricacées.









À proximité, deux bâtiments en bois me permettent de travailler toute l'année : le premier est aménagé pour le stockage des fruits et abrite un petit atelier de transformation. Le deuxième est destiné à l'accueil du public en été : cueillette des myrtilles et des framboises en libre-service, barquettes ou cagettes de fruits déjà ramassés, confitures, gelées, jus, compotes, pâtes de fruits, etc. vous sont en effet proposés.

Les travaux au fil du temps.

La saison la plus intense en activité est sans conteste l'été : la cueillette débute fin juin avec les framboises ; s'y ajoutent rapidement les cassis et les groseilles. Les myrtilles ne tardent pas à suivre.
Bon an mal an, c'est généralement 12 à 15 tonnes de fruits qui sont récoltés en 2 mois et demi. À raison de 5kg/h en moyenne, il faut compter environ 3000h de travail. La main d’œuvre saisonnière est donc indispensable.

Le tri (sélection des fruits) et le conditionnement (mise en barquette) interviennent aussitôt après la cueillette. Une partie est congelée.

En automne, la végétation se met lentement en repos, mais pas moi qui transforme, transforme, transforme...

L'hiver est la saison de la taille : il s'agit de sélectionner des branches qui présentent le meilleur équilibre bourgeons à fleurs – bourgeons à feuilles, d'éliminer le bois mort, les branches trop faibles...

Le printemps, saison magnifique pour l’œil, est aussi la saison de tous les dangers, notamment pour les myrtilles et les framboises : attaques de champignons ou de chenilles sont assez fréquentes. La surveillance du verger est quotidienne. Le risque le plus important de destruction de la récolte reste cependant les gelées tardives qui peuvent advenir jusqu'à la mi-juin. C'est pour diminuer les dégâts qu'une serre a été installée sur quelques rangées de myrtilles en 2008.